Développement fœtal


L’expression « développement fœtal » est utilisée pour parler du développement humain avant la naissance. Le développement humain commence à la conception ou à la fécondation et se poursuit pendant toute la vie. La conception ou la fécondation est « le processus par lequel le spermatozoïde de l’homme s’unit à l’ovule de la femme. Cet événement crée une nouvelle vie et détermine le sexe et les autres traits biologiques. Ces traits sont déterminés par la combinaison des gènes et des chromosomes qui se trouvent dans le spermatozoïde et l’ovule[1]. »

La nouvelle vie qui commence à la conception ou à la fécondation est désignée par des termes différents selon son stade de développement. De la conception jusqu’à l’implantation dans l’utérus, la nouvelle vie est appelée zygote. Une fois l’implantation réalisée, de 7 à 10 jours après la conception, la vie qui grandit est appelée embryon. Le stade embryonnaire du développement se poursuit jusqu’à la huitième semaine : à ce moment, tous les systèmes organiques sont présents, le cœur est entièrement développé, et l’embryon a l’air d’un petit être humain. De la huitième semaine à la naissance, la vie dans le sein maternel est appelée foetus[2]. Pendant le stade fœtal, les systèmes organiques acquièrent de la maturité et le fœtus grandit, passant d’environ 3 cm et 2,5 g à 60 jours à 50 cm et 3 300 g quand il arrive à terme[3].

Pendant les phases zygotique et embryonnaire, le développement se réalise par division cellulaire et spécialisation des cellules en divers systèmes organiques. Le stade fœtal se caractérise par la maturation des organes existants et une immense croissance du fœtus[4].

Début de la vie (semaines 1 et 2)

À l’instant où l’ovule et le spermatozoïde s’unissent pour la conception ou la fécondation, la vie d’une nouvelle personne humaine distincte commence. La fécondation de l’ovule se produit généralement pendant le déplacement de celui-ci depuis l’ovaire de la femme à travers la trompe de Fallope jusque dans la cavité de l’utérus. Après l’union du spermatozoïde et de l’ovule, le zygote ainsi produit se développe à partir de l’unique cellule pour en constituer environ 32 le quatrième jour après la fécondation. À ce moment, les cellules commencent à se spécialiser pour devenir soit des cellules embryonnaires, soit des cellules qui formeront le placenta et les membranes qui entoureront l’embryon. Pendant les 72 heures suivant la fécondation, le zygote arrive dans l’utérus, où il s’implante de 7 à 10 jours après la fécondation[5]. À la fin de la deuxième semaine, l’implantation est terminée[6],[7].

Au moment de l’implantation, le placenta commence à se former. Le placenta est un organe essentiel, bien que temporaire, qui constitue un corridor vital entre la mère et le fœtus. Il transporte l’oxygène de la mère au fœtus et le dioxyde de carbone du fœtus à la mère. Il achemine les nutriments de la mère au fœtus et les déchets du fœtus à la mère. Il apporte la chaleur de la mère au fœtus et aide à régulariser les effets des drogues et médicaments pris par la mère sur le fœtus. Il produit les hormones essentielles à la croissance du fœtus et à la poursuite de la grossesse[8],[9].

Semaine 3

Pendant la troisième semaine, le cœur et l’appareil circulatoire[10] de l’embryon, ses reins[11], son cerveau, sa moelle épinière, son tube digestif et son diaphragme[12] commencent à se développer. Des bourgeons de bras et de jambes commencent à se former[13], et l’embryon a environ 2 mm de long du sommet de la tête au bas des reins[14].

Semaine 4

À la quatrième semaine, les bourgeons des bras et des jambes de l’embryon sont plus visibles. Les poumons commencent à se former[15]; des bourgeons de foie et de pancréas apparaissent[16], et « un cœur à conduit unique commence à battre 21 à 25 jours après la fécondation[17] ». Après 28 jours de gestation, le cœur peut faire circuler son propre sang[18].

Semaine 5

À la cinquième semaine, les bourgeons de bras et de jambes sont plus développés[19]. Les yeux et les oreilles commencent à se former, et les nerfs deviennent visibles dans le cerveau[20]. C’est pendant la cinquième semaine que le cerveau, le cœur et l’appareil circulatoire « font le plus de progrès dans leur développement[21] ».

Semaine 6

La sixième semaine est marquée par le développement des oreilles externes[22], d’un squelette primitif et du système nerveux central. Des ondes cérébrales peuvent être détectées, et le foie commence à produire des globules rouges[23]. À ce stade, « on peut reconnaître les maxillaires supérieur et inférieur […], la lèvre supérieure est formée, et le palais se développe[24] ».

Embryon de sept semaines

Semaine 7

À la septième semaine, les bras et les jambes commencent à bouger, les coudes et les orteils sont visibles, et on commence à voir la bouche et les lèvres. Des bourgeons de dents, des follicules pileux, le diaphragme[25] et les mamelons commencent à se former[26]. Les paupières et la langue commencent aussi à se développer[27]. Vers la fin de la septième semaine, des cartilages commencent à se développer, et ils commenceront bientôt à se changer en os[28].

 

 

Embryon de huit semaines. À ce stade de développement, l’embryon a l’air d’un petit être humain.

Semaine 8

À la huitième semaine, le cœur de l’embryon est complet, et les traits du visage continuent de se développer[29]. Les organes génitaux externes commencent à se former selon le sexe déterminé à la conception. Pendant la huitième semaine, les gros muscles peuvent se contracter, et les os commencent à se former. À la fin de cette semaine, tous les systèmes organiques importants sont présents[30], l’embryon « ressemble clairement à un être humain » et mesure environ 3 cm du sommet de la tête au bas des reins[31]. Cela marque la fin du stade embryonnaire du développement.

Semaines 9 à 12

Le début de la neuvième semaine marque le début du stade fœtal de développement. Entre la 9e et la 12e semaine de développement, la tête compte pour près de la moitié de la taille du fœtus. Le système digestif commence à fonctionner, de l’urine est produite et excrétée, du sang commence à se former dans la moelle osseuse[32], les cordes vocales commencent à se former et permettent au fœtus de produire des sons[33], et le visage, le cou, les doigts et les orteils sont presque complètement formés. À 12 semaines de gestation, le fœtus peut fermer le poing, pèse environ 45 grammes, mesure 5 cm du sommet de la tête au bas des reins, et les battements de son cœur peuvent être détectés électroniquement[34]. À ce stade de développement, le sexe du fœtus peut aussi être déterminé visuellement[35].

Fœtus de 11 semaines

Les orteils sont presque complètement formés.

 

Fœtus de 16 semaines

Les traits du visage se distinguent clairement.

Semaines 13 à 16

De la 13e à la 16e semaine, des cheveux fins se forment sur la tête, les os deviennent plus durs, le fœtus commence à faire des mouvements de succion, la peau est transparente, et les ongles sont visibles. À la 15e semaine, le système sensoriel commence à fonctionner, ce qui permet au fœtus de sentir la pression et le toucher ainsi que la douleur[36]. Le poids du fœtus quadruple pendant ces quatre semaines[37]. La mère a également des chances de sentir les mouvements du fœtus à la 16e semaine[38]. À la fin de la 16e semaine, le foie et le pancréas fonctionnent, et le fœtus peut aussi avaler du liquide amniotique[39].

Fœtus de 20 semaines

Semaines 17 à 20

Aux 17e et 18e semaines de développement, on peut entendre les battements du cœur avec un stéthoscope. Les sourcils et les cheveux apparaissent, les muscles sont bien développés[40], et le fœtus peut produire des anticorps. À la fin de la 20e semaine, le fœtus a établi « des rythmes définis de sommeil et d’activité […] qui guideront les rythmes de sommeil et de veille pendant toute la vie[41] ». À la 20e semaine, le fœtus pèse de 435 à 465 grammes et mesure environ 19 cm[42].

Semaines 21 à 24

De la 21e à la 24e semaine, les cils et les sourcils sont presque entièrement formés, et les pupilles réagissent à la lumière. Le fœtus réagit aux bruits forts ou soudains par un réflexe de sursaut et peut prendre avec ses mains[43]. La formation du sang dans la moelle osseuse augmente tandis qu’elle diminue dans le foie[44]. À ce stade de développement, le fœtus a atteint le seuil de viabilité, c’est-à-dire qu’il a une chance de survivre hors de l’utérus[45]. À 24 semaines de gestation, le fœtus pèse environ 780 grammes et mesure 24 cm du sommet de la tête au bas des reins.

Semaines 25 à 28

De la 25e à la 28e semaine, la formation des globules sanguins finit d’être transférée entièrement à la moelle osseuse, le système nerveux central contrôle certaines fonctions, les paupières peuvent s’ouvrir et se fermer, et le fœtus a ses empreintes digitales distinctes. Le foetus mesure maintenant environ 28 cm, pèse environ 1 200 à 1 250 grammes et se met généralement la tête en bas pour se préparer à la naissance.

Image ultrasonique 3D d’un fœtus de 27 semaines

 Semaines 29 à 32

De la 29e à la 32e semaine, le système nerveux central contrôle davantage les fonctions organiques, et les mouvements rythmiques de respiration commencent. Les poumons ne sont pas encore entièrement matures à ce stade. À la fin de la 32e semaine, le fœtus réagit aux sons du monde extérieur[46]. La quantité de gras augmente rapidement; à la fin de la 32e semaine, le fœtus pèse près de 2 000 grammes[47] et mesure 30 cm[48].

De la semaine 33 à la naissance

De la 33e semaine à la naissance, la quantité de gras continue d’augmenter, les cheveux fins commencent à disparaître, et des bourgeons de seins se forment chez les garçons et les filles. La mère fournit au fœtus des anticorps contre les maladies, et le fœtus remplit complètement l’utérus. Les dernières semaines de développement sont consacrées à la maturation et à la croissance du fœtus. Pendant les dernières semaines, le fœtus ajoute environ 14 grammes de gras par jour[49]. Tous les systèmes organiques fonctionnent, et le fœtus est prêt à faire face au monde hors du sein maternel. Avec l’oxygène, les aliments et un milieu favorable, le fœtus en santé continuera de se développer pour devenir un nouveau-né, un tout-petit, un adolescent, un adulte et une personne âgée, jusqu’à sa mort.



[1] Miller, B.F. et al. Encyclopedia and Dictionary of Medical, Nursing and Allied Health, 5e édition. W. B. Saunders Company, 1992, p. 547.

[2] Pillitteri, P. Maternal & child health nursing : care of the childbearing & childrearing family, 5e édition. Lippincott Williams & Wilkins : Philadelphie, 2007, p. 183.

[3] Seeley, R.R. et al. Anatomy and Physiology, 2e édition. Mosby. Year Book Inc. : St Louis, Missouri, 1992, p. 948-966.

[4] Gardosi, J. « Normal fetal growth », dans Dewhurst’s textbook of obstetrics and gynaecology, 7e édition. Directeur de la publication : D. Keith Edmonds. Blackwell Publishing : Massachusetts, 2007, p. 30.

[5] Pillitteri, p. 184.

[6] Ricci, SS. Essentials of maternity, newborn and women’s health nursing. Lippincott Williams & Wilkins : Philadelphie, 2007, p. 212.

[7] Vidhya, T. et al. « Normal embryonic and fetal development », in Clinical Obstetrics : the fetus & mother handbook. Directeurs de la publication : E. Albert Reece et al., Blackwell Publishing Ltd. : Massachusetts, 2007.

[8] Lotas, M.J. et al. « Critical Periods in Development », dans Developmental care of newborns & infants : a guide for health professionals. Directeurs de la publication : Carole Kenner et al. Mosby : Philadelphie, 2004, p. 90.

[9] Reeder, S. et al. Maternity Nursing : Family, Newborn and Women’s Health Care, 17e édition. J.B. Lippincott Company, 1992, p. 155-162.

[10] Vidhya et al.

[11] New Jersey, 2004, p. 239.

[12] Seeley et al., p. 958-959.

[13] Ricci, p. 316.

[14] Olds et al., p. 239.

[15] Vidhya et al.

[16] Seeley et al., p. 958-959.

[17] Seeley et al., p. 958-959.

[18] Olds et al., p. 239.

[19] Olds et al., p. 239.

[20] Ricci, p. 216.

[21] Olds et al., p. 242.

[22] Jones, R.E. Human reproductive biology, 3e édition. Elsevier Inc. : Massachusetts, 2006, p. 10.

[23] Ricci. p. 216.

[24] Olds et al., p. 239.

[25] Midwifery by ten teachers. Directeurs de la publication : Debbie Holmes et al. Oxford University Press : New York, 2006, p. 21.

[26] Ricci, p. 216.

[27] Olds et al., p. 239.

[28] Cronin, A. et al. Human Development and Performance Throughout the Lifespan, 1re édition. Thomson Delmar Learning : New York, 2005, p. 105.

[29] Ricci, p. 216.

[30] Seeley et al., p. 948.

[31] Olds et al., p. 242.

[32] Maternity Nursing, 7e édition. Directeurs de la publication : Lowdermilk, D.L., et al. Mosby Inc. : Missouri, 2006, p. 202.

[33] Lotas et al., p. 99.

[34] Olds et al., p. 243.

[35] Ricci, p. 216.

[36] Lotas et al., p. 99.

[37] Ricci, p. 216.

[38] Cronin et al., p. 108.

[39] Pillitteri, p. 196.

[40] Ricci, p. 216.

[41] Pillitteri, p. 196.

[42] Olds et al., p. 243.

[43] Pillitteri, p. 196.

[44] Maternity Nursing, p. 203.

[45] Cronin et al., p. 108.

[46] Pillitteri, p. 196.

[47] Olds et al., p. 244.

[48] Cronin et al., p. 96.

[49] Cronin et al., p. 110.

This page is also available in: Anglais


Captcha:
7 + 12 =